Accueil
Slowl'histoire  
Fajar Gusmy
Fajar Gusmy | 🇮🇩 Indonésie
Choix de l'équipe

Originally written in English. Translated by HugoM.

J’ai fait l’expérience de la plus grande galère en socialisant. L’ère d’Internet ne garantit pas les interconnexions, spécifiquement sur les nombreux réseaux sociaux que j’utilise. Au milieu du partage d’informations rapide, j’ai trouvé que c’était dur de créer des connexions avec des personnes personnellement. Bien entendu, les personnes ont du contenu sain, mais cela ne suffit pas pour que je me sente assez intégré. Les gens utilisent de la monnaie comme être beaux ou avoir beaucoup de followers, ou d’autres choses encore, qui ne permettent pas aux personnes normales comme moi de s’engager dans de telles relations saines. Seules certaines personnes ayant beaucoup de popularité et du contenu populaire à partager jouissent de ce privilège. Je trouve que la plupart des réseaux sociaux ne m’estimait pas d’une certaine façon. Cependant, je ne pense pas que les choses s’amélioreraient si j’acquerrais la monnaie sociale adéquate. Les gens sur les réseaux sociaux vont nous reconnaître en tant que créateurs de contenu et nous verront rarement comme une personne à part entière du à la nature des humains lorsqu’ils sont présentés à de l’information abondante. Même si nous semblons être une perle brillante, cela n’équivaut à pas beaucoup dans une pile de trésors. Nous ne sommes que de nombres. C’est ça. C’est ainsi que je le vois.

J’ai décidé d’utiliser cette appli après que mon ami le plus proche m’ai conseillé de prendre une pause des réseaux sociaux et de les remplacer avec d’autres moyens de communication qui semblent plus personnels. Mon ami m’a dit que Slowly en valait la peine. Slowly nous permet d’atteindre des personnes de l’autre côté du Globe. Les choses sont plus intéressantes car ici nous écrivons des lettres à des correspondants comme dans les bons vieux temps. Il n’y a pas besoin de se presser à répondre et de s’ennuyer avec les deux petites coches puisque nous savons tous qu’écrire des lettres prend du temps. Les lettres sont éventuellement répondues à un meilleur rythme et nous pouvons aussi collectionner des timbres. C’est ce que mon ami a dit. J’étais curieux. Créer un compte ne peut faire de mal et je peux l’effacer plus tard, alors j’ai fait un pari.

Au départ, je n’avais pas confiance en moi pour envoyer des lettres, mais peu après avoir fait un compte, des personnes aléatoires m’on envoyé des lettres dans des manières simples mais bienveillantes pour apprendre à se connaître. Même moi, je devais attendre pendant des heures, ou des jours, mais cela en valait la peine. De simples questions comme quels sont nos passe-temps et où nous habitons m’ouvrent plusieures possibilités de se rencontrer de cœur à cœur. Contrairement à de précédentes expériences avec les réseaux sociaux, j’ai éventuellement rencontré de fantastiques personnes avec de grands exploits avec qui je n’avais jamais eu la chance de me rapprocher : un musicien de Turquie, un professeur de philosophie du Brésil, une manager de ressources humaines des Philippines, qui m’ont offert de précieuses leçons et de précieuses connection personnelles. N’oublions pas mentionner mes correspondants qui galèrent toujours avec leur examen de thèse, qui ne sont pas satisfaits de leur boulot actuel, et certains qui ont juste décidé de ne pas faire connaître leur localisation actuelle (ce qui est tout aussi bien), qui sont apparus pour raconter de très bonnes histoires et de fantastiques points de vue. Ceci résume la chose cool dans cette appli : nous traitons tous également car tout le monde a sa propre histoire précieuse, et cela me fait sentir accepté qu’importe l’état de ma vie.

Merci Slowly pour une si saine experience! Je suppose que l’appli me suivra dans ma vie. J’espère que cette appli continuera et se soutiendra, donnant plus d’opportunité aux gens à se réintroduire au vrai pouvoir de la communication personnelle à travers les lettres entre correspondants.

Merci d’avoir lu mon histoire, voici une récompense, je partage avec vous la photo du gang des tourtereaux partagée par mon correspondant. Mon correspondant a libéré ces tourtereaux de leur cage ; qu’une scène aimable! Nous sommes un jour avant la Saint Valentin quand j’ai écrit cette lettre, alors j’espère que tu peux apprécier l’amour des tourtereaux.

 Envoyez-nous votre histoire

SLOWLY

Connectez-vous avec le reste du monde dès maintenant !

4.7   6M+