Accueil
Slowl'histoire  
klaudia18 & Avik17
klaudia18 & Avik17 | 🇵🇱 Pologne & 🇮🇳 Inde

Originally written in English. Translated by Luciole.

En juin 2019 elle a téléchargé SLOWLY pour rencontrer de nouvelles personnes venant d’autres pays et améliorer son anglais.

26 Juin 2019 – 10h59

Elle a envoyé sa première lettre à un gars originaire d’Inde par auto-match. Miraculeusement, elle a fait mouche avec la première lettre elle-même, car il s’avérait être la bonne personne.

27 Juin 2019 – 9h29

Il receva une lettre venant de Pologne. Puis il s’est dit 《peut-être que je devrais lui répondre》. C’était la première qu’elle envoya sur SLOWLY et environ la dixième qu’il reçu. Comme pour elle, ce qu’il voulait à l’époque, c’était rencontrer de nouvelles personnes avec lesquelles il pourrait se lier d’amitié, mais ce qu’il a obtenu, fût pour lui quelque chose d’inattendu, presque un rêve.

Elle se souvient toujours de la première lettre qu’elle a reçu de lui. Celle-ci était différente des autres lettres que d’autres personnes lui ont envoyés par la suite. Il lui écrivit sur la pluie, la musique, et même les tempêtes. De petites et grandes choses à la fois, qui pour lui étaient très importantes. Ces choses qui peu à peu ont commencé à devenir très importantes pour elle aussi. Ils parlèrent de nourriture, de musique et de toutes les formes d’art qui puissent exister, de culture et tant d’autres choses encore dont aujourd’hui ils ne se souviennent même plus. Puis il lui parla de sa dépression et de son horrible chagrin d’amour auquel il faisait face, car il venait de se faire tromper et elle fût là pour lui. Il avait envie d’être absolument honnête avec elle, alors il avoué un tort qu’il avait commis. Elle ne l’avait pas approuvé, mais, étrangement, il s’est senti très satisfait et en paix, et bien sûr, elle lui a pardonné.
Puis un beau jour, elle a souhaité écouter sa musique. C’est alors qu’il lui donna son adresse mail, elle lui envoya un courrier et en retour, il lui envoya deux clips. Il était très nerveux quant à la réaction qu’elle allait avoir face à son horrible chant, avec une voix aiguë et fêlée. Mais elle adora! Elle voulait plus, et il n’était que content de s’y conformer.

Ils échangèrent environ 80 lettres en seulement un mois, avec un temps agonisant de 19 heures entre chaque lettre.

Est arrivé le moment (oui, à peine un mois à suffit, ils avaient l’impression de se connaître depuis toujours, ils étaient si similaires. Ils affirmaient même être des 《jumeaux perdus》), il essayait de s’imaginer à quoi elle pouvait ressembler dans la vraie vie en regardant son avatar. Il ressentait un besoin irrésistible de la voir.

Ils attendaient avec impatience de voir la notification 《il/elle vous envoie une nouvelle lettre》à chaque moment de la journée. Cette notification particulière le rendait plus heureux que jamais, même dans ses jours les plus sombres, même si elle a signifié 19 douloureuse heures d’attente. Quant à elle, attendre ses lettres pendant 19 heures lui était tellement excitant, mais parfois aussi insupportable.

Il avait l’habitude de mettre un minuteur à chaque fois qu’elle lui envoyait une lettre, 《 19 heures… cela signifie 3h27 du matin》. Il a essayé de rester éveillé de nombreuses nuit, afin de lire ses lettres dès qu’elles arrivaient, mais la plupart des nuits, il s’endormait. Cela le rendait heureux comme un enfant et le faisait sourire lorsqu’il découvrait sa lettre le matin.

15 Juillet 2019 – 14h40

Emails…

Elle: Et je préférerais que tu m’écrire par Facebook plutôt que par mails, comme tu peux le voir, je ne l’utilise pas souvent. Ça te vas ?
Lui: Oui, je préfère aussi Facebook. Je crois que je t’avais envoyé le lien de mon profil Facebook dans une de mes lettres. Le voici…

Et puis…

16 Août 2019 – 20h04

Il se parlent tout le temps sur Facebook, ils ne se lâchent jamais, avec des petites pauses le temps de dormir. Il pense à elle le matin quand il se réveille, jusqu’au soir quand il retourne se coucher. Et elle fait de même.

Ils  n’avaient jamais eu l’intention de s’écrire par SMS, mais ils n’ont pas su s’en empêcher.

Ils partagent leurs pensées et culture. Il lui faisait écouter de la belle musique indienne qu’elle a d’ailleurs adoré. En retour elle lui a fait découvrir la nourriture polonaise. Il adore lui envoyer des photos de nuages (à chaque fois depuis la même fenêtre) et des fleurs de son  jardin. Il adore chanter pour elle, lui partager de la musique du monde entier et toutes les petites choses qu’il connaît. Elle n’avait jamais imaginé rencontrer un jour quelqu’un comme lui sur internet. Elle a le sentiment qu’ils sont des âmes sœurs, ils s’envoient des SMS pendant des heures sur des sujets apparemment ennuyeux, comme les concombres marinés, les chiens, les questions sociales ou tout autre sujet idiot. Ils sont en fait un couple de cinglés accros l’un à l’autre comme à la drogue.

Ils n’ont pas renoncé à échanger des lettres sur SLOWLY, même après avoir commencé à utiliser la messagerie instantanée, parce que c’est toujours aussi excitant que les premières lettres, et grâce à SLOWLY, ils se sont rencontrés. Dans leurs lettres ultérieures, ils ont créé leur propre monde des années 1750, dépourvu de téléphone, d’appareil photo ou même de télégraphe, où il s’agit d’un garçon fermier qui possède une ferme et un taureau, et produit du riz, s’occupe de poulets, aime se mouiller sous la pluie et marcher au clair de lune. Et elle est une citadine, avec des compétences exemplaires en broderie et un talent caché époustouflant en peinture, et il croit que ses compétences lui permettront de réussir un jour. Et ils continuent à échanger des lettres, car c’est très sacré pour eux, et c’est ainsi qu’ils se sont rencontrés. Oui, ils sont tout aussi fous et bizarres.

Un excès de 6600 kilomètres ahurissants, 19 heures d’attente péniblement longues sur SLOWLY et 3h½ d’heures de décalage horaire gênantes les séparent. Pour être pratique, une distance impie et une dizaine de pays se trouvent entre eux. Mais, comme nous l’avons déjà dit… ils sont si spéciaux les uns pour les autres qu’ils ne peuvent pas s’empêcher de se parler malgré la distance. Et maintenant, la barrière de la langue ? Sa langue maternelle est le bengali et sa langue maternelle est le polonais, et ils ne connaissent pas, même un peu, la langue maternelle de l’autre. Et alors ?

Dans le monde d’aujourd’hui, personne n’attend 19 heures pour un seul message. On dit : « Ce n’est pas les années 50, essayez une messagerie instantanée ». Mais, une vieille dame sage (elle est toujours en vie) racontait des histoires sur les personnes qui distribuaient les lettres. Elle racontait que les gens qui livraient des lettres étaient « porteurs de nombreuses naissances, morts et guerres ».

Et ces histoires étaient vraies. Car SLOWLY a donné naissance à leur amitié et à quelque chose de plus. Et ils ont donné naissance à la promesse, qu’ils se rencontreront, bientôt, très bientôt.

La distance qui nous sépare est de plus de 6000 kilomètres, mais nous espérons nous rencontrer un jour, bientôt.

Nous exprimons notre gratitude à SLOWLY. Aucun d’entre nous n’a pensé que l’un ou l’autre d’entre nous se lierait à quelqu’un qui vit si loin, de cette manière. Elle nous a connectés non seulement à nous, mais aussi à nos vies et à nos cœurs.

– Sincèrement,
Klaudia18 & Avik17

 Envoyez-nous votre histoire

SLOWLY

Connectez-vous avec le reste du monde dès maintenant !