Accueil
Slowl'histoire  
LuWat
LuWat | 🇧🇷 Brésil
Slowly m'a donné l'opportunité de rencontrer une personne incroyable qui, étonnamment, n'avait presque rien en commun avec moi, mais nos lettres étaient si longues qu'il nous fallait des jours pour se répondre.

Originally written in English. Translated by Thothomas.

Tout a commencé par une lettre de ma part envoyée à l’aide de l’auto-match. Le plus souvent les gens ne renvoient qu’une maigre réponse ou ne répondent même pas, surtout lorsqu’ils n’ont pas beaucoup de sujets en commun avec vous. Quoi qu’il en soit, il m’a répondu au bout d’un moment en disant qu’il n’avait jamais écrit une lettre le premier, il préférait attendre que les lettres lui parviennent.

Les premières lettres que nous avons échangées étaient relativement courtes, mais ça n’avait pas trop d’importance. On parlait de cinéma, de musique, de voyages … même si nos goûts étaient complètement différents, j’aime la kpop et il aime le metal, j’ai voyagé dans plusieurs pays et il n’a quitté le sien qu’une seule fois …

Au fil du temps, nous avons trouvé de plus en plus de sujets à aborder, que ce soit ses chats, des endroits magnifiques dans nos pays respectifs, des groupes aux concepts étranges … Je ne sais pas comment ces nouvelles conversations ont commencé, je sais juste que c’est arrivé naturellement, pas une seule fois j’ai cherché pour savoir comment continuer la conversation.

Évidemment, avec de plus en plus de sujets à aborder, nos lettres devenaient longues, très longues. J’avais une année très chargée à l’université, j’étais toujours occupée ou hors de chez moi, par conséquent il me fallait un certain temps pour répondre, en plus de prendre des jours pour lire une lettre entière et écrire en retour. Il travaillait aussi beaucoup, étant infirmier dans une maison de retraite ; mais même ainsi, il répondait plus rapidement que moi.

Ces jours-ci, je me sens mal d’avoir mis si longtemps à répondre auparavant. J’aurais dû commencer à écrire les réponses le jour même. Nos lettres étaient si longues que lorsque nous voulions une réponse rapide ou simplement pour faire part de quelque chose qui nous rappelait l’autre, nous envoyions une lettre plus courte et ensuite, répondions toujours quelque chose du genre «calme-toi, j’écris toujours la réponse» ou «j’attends pour ta grande lettre »! Hahahahahhaha

Nous avons parlé de millions de sujets dans une lettre, les sujets les plus récurrents concernaient les festivals de metal auxquels il allait cette année, mes futurs tatouages et les siens. Il était enthousiaste à l’idée d’un festival auquel il se rendait chaque année. Aussi il avait toujours l’air intéressé quand je lui parlais de ce que je faisais dans ma spécialisation en géologie, il aimait l’idée que je fasse des treks (même si je n’aimais pas ça) et s’intéressait à quoi que ce soit d’idiot dont je voulais parler.

Il me fallait du temps pour écrire une réponse à ses lettres, mais c’était comme un bol d’air frais au milieu de la hâte de ma vie quotidienne. À cause de l’université, je vivais seule, alors je me sentais parfois un peu isolée, mais quand je lisais ses lettres, ce sentiment disparaissait. C’est incroyable de voir comment quelqu’un qui est en apparence si loin de vous peut sembler si proche et vous apporter plus de réconfort que certains qui sont à vos côtés. C’est ce qu’il m’a fait ressentir à chaque fois.

Notre dernier sujet était la pandémie, j’ai demandé comment les choses se passaient dans son pays; à l’époque, aucun cas n’avait été signalé au Brésil. Il a répondu en disant qu’il allait bien et que c’était assez calme pour l’instant. Je répondais à cette dernière lettre de sa part quand les choses ont commencé à devenir incontrôlables en Europe. Quand j’ai vu ça, je lui ai envoyé une lettre plus courte lui demandant comment il allait et comment allaient les personnes âgées dont il prenait soin. Après un certain temps j’ai également envoyé la longue lettre répondant à sa précédente, mais elles sont toujours sans réponse.

Cela fait huit mois depuis notre dernier contact et sept mois qu’il n’ouvre pas l’application. J’avoue qu’avec son travail, j’ai peur du pire. Même aujourd’hui, je regarde parfois son profil en attendant une mise à jour de son statut, même s’il ne me répond pas, juste un signe qu’il va bien serait soulageant. Chaque fois que j’attends pour voir son profil, je prie pour lire «vu il y a 2 heures» ou quelque chose du genre, malheureusement, c’est juste un espoir, jamais une réalité.

 Envoyez-nous votre histoire

SLOWLY

Connectez-vous avec le reste du monde dès maintenant !